D.U. de cicatrisation des plaies, brûlures et nécroses

Plaies en phase de cicatrisation
Plaies en phase de cicatrisation

La cicatrisation est une des propriétés physiologiques fondamentales de la peau. Elle est mise en jeu au quotidien et concerne tout autant les chirurgiens que les médecins et les infirmières. Face à cette préoccupation quotidienne et polymorphe, il est surprenant de constater qu’il n'existe que très peu d'enseignements à la faculté sur la cicatrisation et les cicatrices.

Ce diplôme d’université vise à combler ce manque. A la fois théorique et pratique, la formation a pour but d’optimiser la prise en charge des plaies aiguës et chroniques. Favorisant au maximum une approche multidisciplinaire, elle s’adresse aux chirurgiens, aux dermatologues, aux médecins, aux infirmières, aux vétérinaires, et plus généralement à toutes les personnes intéressées dans leur pratique quotidienne par la prise en charge des plaies et de la cicatrisation.

Indépendant des laboratoires de l'industrie pharmaceutique, l'enseignement de ce diplôme est de nature universitaire. En multipliant les intervenants de diverses professions sur un même sujet, il s'attache à donner des éclairages multiples à la cicatrisation, pour développer l'esprit critique de l'auditeur et lui laisser faire lui-même sa propre synthèse et en tirer les conclusions pratiques. Finalement, ce DU n'enseigne aucune recette, mais il forme un état d'esprit applicable devant n'importe quelle situation clinique, et transmissible à l'équipe de soins.

Raymond Vilain
Raymond Vilain

Ce D.U. est dédié à la mémoire de Raymond VILAIN (1921 - 1989)

 

"Moins démunis que l'australopithèque blessé, nous cicatrisons cependant encore comme lui."
"Paix sur la plaie aux germes de bonne volonté !"

 

"Le patient guéri se moque des influences réciproques du scientifique, de l'empirique, du rituel, du magique et de l'irrationnel. Celui qui enseigne doit faire distinguer entre le nécessaire, l'utile et le superflu, débusquer la banale naïveté et l'exceptionnelle escroquerie. Au médecin panseur de plaies, gestionnaire de fonds sociaux et souvent directeur de conscience de trouver son chemin quotidien entre l'art et la science."

Durée de la formation : un an

  •  60 heures de cours théoriques répartis sur deux semaines (une en janvier, l'autre en mai),
  • 48 heures de stages pratiques répartis en 12 demi-journées dans 5 services.

Public visé :

  • médecins spécialistes : chirurgiens plasticiens, chirurgiens vasculaires, dermatologues, angéiologues, anesthésistes-réanimateurs orientés brûlures, médecins rééducateurs.
  • médecins généralistes.
  • pharmaciens.
  • vétérinaires.
  • infirmièr(e)s diplomé(e) d’état.
  • toute personne soignante et/ou étudiante en médecine, pharmacie, ou médecine vétérinaire, sur demande motivée, et dont le niveau est jugé compatible avec le suivi du Diplôme par les responsables de l’enseignement.

Contenu de l'enseignement théorique :

Module 1 : notions de base (8 heures). Panorama de la cicatrisation; la peau (anatomie, physiologie); bactériologie cutanée ; la cicatrisation normale (mécanismes physiologiques); modèles expérimentaux de la cicatrisation; histologie de la cicatrisation cutanée; principes de la cicatrisation spontanée.

Module 2 : méthodes de prise en charge thérapeutique de la cicatrisation  (25 heures). Pansements : histoire du pansement; pansements de couverture et contension élastique; pansements et molécules cicatrisantes;  aspects réglementaires, code des marchés publics, TIPS, matériovigilance, coûts; choix et prescription des pansements. Aspects infirmiers. Aspects médicaux : douleur et cicatrisation; prévention des accidents thrombo-emboliques; eczématisation des plaies; dégénerescence des plaies et cicatrices; perte d'autonomie ; nutrition et cicatrisation ; aspects psychologiques. Aspects chirurgicaux : sutures cutanées; greffes cutanées; lambeaux pédiculés; expansion cutanée; lambeaux libres. Procédés complémentaires : VAC ; supports thérapeutiques, lits fluidisés; oxygénothérapie hyperbare; thérapie cellulaire : les substituts cutanés ; techniques d'avenir.

Module 3 : plaies aiguës et tumeurs (12 heures). Nécroses ischémiques; infections aiguës des parties molles; traitement des lésions traumatiques; différentes étiologies aiguës (piqûres, morsures, etc.); épidémiologie des brûlures; prise en charge des brûlures, gestes d'urgence; les grands brûlés; radiodermites aiguës; chirurgie plastique et brûlures; stomathérapie; extravasation; maladie de Dupuytren et chirurgie de la main; dermatologie esthétique (dermabrasions, peelings, lasers). Tumeurs de la peau et des tissus mous.

Module 4 : plaies chroniques (13 heures). Ulcères de jambe; artérite; radiodermites; épidermolyses bulleuses (héréditaires et acquises); le pied diabétique; nutrition et plaies; neuropathies; escarres; pathologie tropicale (lèpre, noma); sinus pilonidal, maladie de Verneuil; pathomimie

Module 5 : cicatrices (4 heures). Cicatrices normales; cicatrices pathologiques; traitement médical des cicatrices hypertrophiques et chéloïdiennes; crénothérapie, douches filiformes; cosmétologie, protection solaire, maquillage des cicatrices.

>> voir le programme du D.U. 2017

Stages pratiques :

Chaque candidat doit faire de 3 à 5 stages dans les services suivants :

 

  • Service de Dermatologie (Pr BAGOT). Hôpital Saint-Louis - 1, avenue Claude Vellefaux - 75475 Paris Cedex 10.
  • Service de Diabétologie - Endocrinologie  (Pr GAUTIER). Hôpital Lariboisière -
  • Centre de Traitement des Brûlures (Pr BEY). Hôpital Percy. 101, avenue Henri Barbusse. BP 406. 92141 CLAMART Cedex.
  • Service de Chirurgie Plastique (Pr REVOL). Hôpital Saint-Louis - 1, avenue Claude Vellefaux - 75475 Paris Cedex 10.
  • Possibilité de stage libre, après accord du service concerné et du Pr REVOL

 

Attention, les règles du jeu se sont malheureusement compliquées avec le décret de juillet 2009 : conventions individuelles de stage.

Evaluation du D.U.

>> voir l'ÉVALUATION du D.U. par les étudiants inscrits en 2015
 
Contrôle des connaissances et modalités de validation du diplôme : Le contrôle des connaissances se fera par un examen écrit (une session par an). Ne seront admis à s'inscrire que les étudiants ayant fait preuve d'assiduité lors de l’enseignement théorique et des stages pratiques.

L'examen sera écrit, et durera 1 heure. Il prendra la forme d'un vidéo-QCM de 60 questions portant sur les enseignements dispensés.

La notation globale sera sur 20. Seront déclarés admis les candidats ayant obtenu la moyenne à cet examen. Le directoire du DU sera seul juge des éventuels litiges.

Les résultats du D.U.

>> voir les résultats de l'année 2016
>> voir les résultats de l'année 2015
>> voir les résultats de l'année 2014
>> voir les résultats de l'année 2013
>> voir les résultats de l'année 2012
>> voir les résultats de l'année 2011
>> voir les résultats de l'année 2010
>> voir les résultats de l'année 2009
>> voir les résultats de l'année 2008
>> voir les résultats de l'année 2007

Directeurs de l'enseignement : Pr Eric BEY, Pr Béatrice CRICKX, Pr Marc REVOL, Pr Jean-François GAUTIER.
Responsable : Pr Marc REVOL.


>> voir la liste complète des enseignants.